Le Secteur Jeunes EFFERVESCENTRE dans les COLLEGES de vos JEUNES

Le saviez-vous ?
Il y a maintenant plus de 8 ans, le secteur jeunes Effervescentre a commencé à proposer des ateliers durant la pause méridienne aux collèges de Blanzac et La Couronne. Au début, ces ateliers étaient diversifiés : stop-motion, vidéo, modelage en pâte Fimo, roman photo, dessins (manga et bande dessinée)… et ils comptaient en moyenne une dizaine de jeunes et toujours les mêmes.

Le Secteur Jeunes Effervescentre au collège

Depuis 5 ans, le secteur jeunes Effervescentre intervient désormais également au collège de Saint-Michel et il s’est concentré sur les jeux de société comme support pour ses ateliers. En effet, les jeux de société sont accessibles à tous et la diversité des jeux proposés permet à chaque jeune de trouver son bonheur (jeux de rôle, jeux d’équipe, jeux d’ambiance, jeux à base de dessins, jeux simples).

Antoine Baritaux et Jézabel Baillargeau proposent des jeux originaux que les jeunes ne connaissent pas forcément, contrairement au Monopoly ou au Puissance 4… Les jeunes aiment apprendre ces nouveaux jeux, la preuve en est que certains d’entre eux nous ont avoué avoir commandé pour Noël des jeux découverts lors des ateliers.

Le Secteur Jeunes Effervescentre au collège

Les jeux de société favorisent :

  • les échanges entre les jeunes quel que soit leur âge et/ou leur classe car les groupes ont tendance à tourner et à faire rencontrer des jeunes qui ne communiquent pas forcément ensemble à la base ;
  • la coopération entre les jeunes et la valorisation de chacun, les jeunes réfléchissent ensemble pour atteindre un but commun, chaque jeune apporte sa pierre à l’édifice selon ses compétences et trouve sa place au sein du groupe ;
  • l’autonomie et la responsabilisation, les jeunes apprennent les règles de nouveaux jeux qu’ils sont ensuite capables d’expliquer à d’autres et ainsi de passer dans la peau de meneur de jeu ;
  • les discussions sur des thèmes de société (racisme, religion, sexualité, harcèlement, respect…).
Le Secteur Jeunes Effervescentre au collège

Depuis que les ateliers jeux de société ont été mis en places, le nombre de participants ne cessent d’augmenter.

L’an passé, malgré la COVID qui a fait baisser la fréquentation sur la fin de l’année, 483 jeunes différents ont participé aux ateliers sur les 3 collèges :

  • 77 à Blanzac
  • 168 à La Couronne
  • 238 à Saint-Michel
Le Secteur Jeunes Effervescentre au collège

Cette année, suite à la crise sanitaire, Antoine Baritaux et Jézabel Baillargeau n’ont pas pu reprendre les ateliers au collège de La Couronne. Cependant ils sont toujours présents à Blanzac les mardis et à Saint-Michel les jeudis avec un protocole COVID adapté obligeant à limiter le nombre de participant par atelier. Malgré tout, l’année commence fort avec 101 jeunes différents à Blanzac et 136 jeunes différents à Saint-Michel depuis septembre.

Ces ateliers ont installé au fil du temps une relation de confiance entre le secteur jeunes Effervescentre et les collèges. Ce qui permet de pouvoir mieux communiquer sur nos différentes actions (distribution affichage, Pronote) et d’envisager d’autres projets en partenariat comme le dispositif DARE.

D’ailleurs, fin novembre 2020, Mila Penouty, une élève de BAC pro SPVL (Service de Proximité et Vie Locale) stagiaire au sein de la classe ULIS du collège de Saint-Michel, est venue nous rencontrer lors d’un atelier jeux pour savoir si elle pouvait mener une animation à nos côtés dans le cadre de son stage. Nous avons bien sûr accepté avec plaisir et après une première séance où elle a pu apprendre les règles de quelques jeux, la semaine d’après Mila encadrait et animait un groupe avec le jeu Code Name. Elle a prévu de revenir à l’atelier jeux ce jeudi 17 décembre juste pour le plaisir.

Le secteur jeunes Effervescentre, composé de Antoine Baritaux et Jézabel Baillargeau, espère pouvoir continuer de développer ces ateliers jeux au sein des collèges car ils permettent de créer un partenariat fort avec les établissements, de rencontrer de nouveaux jeunes et de pouvoir fidéliser ces jeunes sur d’autres actions du secteur jeunes.

Article rédigé par Jézabel Baillargeau et Antoine Baritaux